Activités d’insertion professionnelle

L’atelier insertion accueille 22 personnes : 16 ressortissants de la Drôme et 6 de l’Isère.
La zone géographique d’action de l’atelier couvre les cantons de Saint Jean en Royans, Pont en Royans, La Chapelle en Vercors, Saint Marcellin, Romans-Bourg de Péage.

InsertionLe chantier d’insertion est un outil d’insertion par l’activité économique qui permet : la re-socialisation (travail en équipe), la redynamisation (travail sur le savoir-être), la pré-qualification (apprentissage de savoir-faire), l’insertion professionnelle avec la mise en conditions réelles de travail. Le chantier associe à la fois une démarche de développement local et une mise en situation de travail sous statut salarié.

L’accompagnement : c’est aider à construire un parcours d’insertion à partir d’observations, constats et analyses de terrain. Il faut soutenir le salarié en insertion. C’est aussi repérer les compétences, les capacités et s’efforcer de les développer.C’est développer l’autonomie de la personne, aider à construire un projet professionnel (action de levier sur les freins détectés).
C’est également créer une passerelle avec tous les partenaires sociaux afin de mutualiser les compétences de chacun et d’apporter les solutions les plus pertinentes pour le bénéficiaire (travail en réseau).
L’atelier d’insertion effectue des travaux très diversifiés pour le compte des communes et  communautés de communes.

Activité : Chantier maçonnerie : Rénovation du patrimoine, maçonnerie paysagère et aménagement des sites touristiques. Chantier bâtiment second œuvre : travaux de peinture, plâtrerie, pose de menuiserie, soudure, etc…
Chantier nature : Aménagement, entretien des espaces verts, des forêts, des rivières, des chemins pédestres ( GR9 ).

Une équipe d’encadrant issue du secteur marchand permet de mener à biens les travaux confiés dans un esprit d’efficacité économique et d’accompagnement des travailleurs en coordination avec les organismes financeurs ainsi que les services de suivi du dispositif.
Chaque personne accueillie au sein de l’atelier dispose d’un référent d’insertion afin d’aboutir à un projet professionnel.